Depuis plusieurs années nous étions invité au BBQ organisé par l’équipe de Desert-Tec. Il n’était pas raisonnable d’aller jusqu’à Ellingen (Allemagne) juste pour cette fête. Alors nous avons pris quelques jours de congés pour visiter le musée Porsche à Stuttgart à l’aller et le Audi Forum à Ingolstadt, sur la route du retour.

Le bivouac – Camper Parkplatz

En arrivant sur place nous avons du mal à reconnaitre le garage qui a vu naître notre petit Woki, notre Toyota. Tous est aménagé, ambiance fête, avec un très bel emplacement pour le bivouac, toilette comprise. On peut voir les deux modèles Toyota, HZJ78 et HZJ79, nouvelle génération. Nous profitons d’un beau vendredi et d’un super samedi. Il est prévu un peu de pluie le dimanche. Finalement nous aurons un très gros orage dans la nuit, la foudre n’a pas dû tomber très loin. Mais dimanche sauvé, avec quelques rares averses.

BBQ et soirée projection

Une buvette avec sono, des tables très joliment décorées de fleurs et de vases remplis de sable du Sahara : merci à toute l’équipe du travail fourni et de nous recevoir dans ces conditions. On oublie complètement que nous sommes dans un garage. Nous n’allons pas manquer de ravitaillement en boisson … Y aurait-il une canicule en prévision ?? De nombreuses salades accompagnent les grillades que chacun à rapportées. Très bonne ambiance. Samedi soir une projection est organisée, un seul bémol pour nous … c’est en allemand, alors on profitera juste des photos, pas des commentaires. On passera notre clip sur notre voyage en Asie Centrale.

Voyage dans le temps …. en photo

Il n’y a pas que le numérique dans la vie ! Nous avons eu droit à une séance de photographies au collodion humide (nitrate de cellulose dissous dans un mélange d’alcool et d’éther que l’on étend sur une plaque de verre) procédé photographique inventé vers 1850. Cette technique permet de créer une image sur plaque de verre qui deviendra le support définitif.

Pour réaliser cette image, il faut tout d’abord nettoyer la plaque à l’alcool, puis couler le collodion humide sur la plaque. Le collodion joue le rôle de liant entre la plaque et le nitrate d’argent (la substance à l’origine de l’image). Il faut ensuite plonger la plaque dans un bain de nitrate d’argent (l’émulsion) pour la sensibiliser, les sels contenus dans la pellicule sont ainsi transformés en halogénure d’argent sensible à la lumière. Sécher le côté qui ne servira pas pour la formation de l’image. La plaque de verre est insérée dans un châssis étanche à la lumière. Toutes ces opérations se font en chambre noire, comme on peut le voir sur notre photo.

La prise de vue est fait grâce à la chambre photographique, avec calcul de l’exposition. Le photographe extrait la plaque du châssis, car elle doit être immédiatement développée en chambre éclairée en lumière rouge clair (le nitrate d’argent étant insensible à la lumière rouge). Une fois exposés et développés, les halogénures deviennent opaques et forment l’image de façon négative. L’image ainsi développée est lavée a l’eau et fixée avec un fixateur.  L’étape finale consiste à la sécher doucement à la chaleur de la flamme d’une lampe à l’alcool.

Déjà fini …

Petit à petit, après le BBQ de dimanche midi, les invités prennent congés. Il est temps de tout remballer, tables, bancs, décoration, démonter le barnum et replacer les fleurs. Une équipe réduite mais efficace remet en état le garage de Desert Tec, prêt à accueillir de nouveau des Toyota !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.