Focus sur quelques Villes

Comme notre point de chute était à La Possession, nous avons surtout rayonné dans les villes les plus proches. Juste à coté, la ville Le Port, qui tire son nom du port de la Pointe des Galets. C’est le seul port industriel de l’île.

La Réunion est une terre multiculturelle. Les Tamouls constituent une part non négligeable de la population réunionnaise. Leur culture fait intégralement partie des richesses culturelles créoles. A notre arrivée, c’est le Dipavali, la fête de la lumière. Nous nous rendons au Parc du Colosse, à Saint-André, sur la côte Est. Dans le parc des stands de vêtements traditionnels et objets d’art. Mais le plus gros de la fête est prévu pour le week-end, avec un défilé de chars. Nous nous rendons ensuite au Temple Hindou, dédié à Pandialé, une des trois déesses principales. Pour prouver sa virginité à son futur époux, Pandialé doit traverser un brasier sans se brûler. À l’image de leur déesse, chaque année des dizaines de fidèles font le vœu de marcher sur le feu ou de faire le tour du brasier.

Sur la côte ouest, autre ambiance à Saint-Gilles : c’est le Saint-Tropez local. Beaucoup de touristes, ce qui fait que Saint-Gilles est parfois appelée « Zoreiland » (pays des métropolitains). A Saint-Gilles, une boutique incontournable : Chez Loulou, une boulangerie-pâtisserie connue pour sa devanture bleue.

A Saint-Paul, près du marché forain, le débarcadère de la baie de Saint-Paul. C’est par cette baie que la Réunion fût découverte. Louis Payen a été l’un des premiers occupants de l’île, avec son compagnon et dix domestiques malgaches. Ils s’installèrent près des cavernes à causes de l’eau qui y coulait en abondance. Lors de notre séjour la « grotte des premiers français » était en restauration et donc pas visitable.
Nous avons adoré flâner dans les petites rues. Le marché forain de Saint-Paul propose de nombreux produits, est agréable car il est situé le long de la plage.

Saint-Denis, c’est là où nous avons fait le plus de Km à pieds. . C’est aussi là que nous avons atterri à l’aéroport Roland Garros. C’est la Capitale administrative, financière et économique de l’île. Elle regroupe la plupart des administrations. Il n’y a plus de train sur l’île, la voiture est indispensable pour se déplacer et les embouteillages sont fréquents. Aux heures de pointe, c’est le périphérique de Paris. La circulation est très dense et se garer au centre ville est un véritable défi.

Nous avons bien aimé cette ville qui a obtenu le label national « Ville d’art et d’histoire » (en 2012). Notamment : le Barachois, le jardin botanique, l’Artothèque, la rue piétonne et la mosquée Noor-e-Islam (plus ancienne existant sur le sol français – 1905)

Et bien sûr la rue de Paris, avec de remarquables bâtiments administratifs. Elle offre aussi une enfilade de cases créoles, témoignage de l’identité de la Réunion. Construites en bois et toiture en tôle, adaptées au climat local avec leur ventilation naturelle. D’autre maison plus imposante avec une varangue, sorte de terrasse avancée, qui peut avoir de grandes colonnes.


Remarque
 : Globalement la vie est assez chère sur l’île. Les prix sont plus élevés ici à cause de l’octroi de mer : taxe française perçue par l’administration des douanes. Cet impôt est vieux de plusieurs siècles.

Une autre surprise pour nous, certaines applications ne sont pas téléchargeables à la Réunion. Un de nos amis a voulu télécharger l’application très pratique « Here » (cartographie et navigation avec guidage vocal sans connexion Internet à l’utilisation). Voilà ce le type de message qu’il a eu en retour :  » Contenu indisponible dans votre pays  » ou  » impossible d’installer cet article dans le pays associé à votre appareil « . En effet,  » Google fonctionne par zones géographiques, et pour eux La Réunion, cette île d’outre-mer située dans l’Océan Indien ne fait pas partie du territoire français métropolitain mais de l’Afrique !

On ne s’en rend pas compte en métropole mais l’insularité, la distance avec la Métropole, le statut de Département d’Outre-Mer (DOM) compliquent même des petites choses. Il en est de même avec les opérateurs téléphoniques. Par exemple Orange Réunion est un opérateur différent de Orange France en terme d’entité commerciale.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.