Nous avons déjà participé à de nombreux salons, que ce soit en France ou en Allemagne. Mais nous n’avions jamais eu l’occasion de faire celui de Valloire. C’est chose faite ! Voici notre reportage et nos impressions sur cette foire du tout-terrain qui s’est déroulée du 25 au 29 août 2021.

Le site – Valloire

Après nos derniers km qui sont une succession de lacets, pour certains assez serrés, nous atteignons la petite ville de Valloire. Elle se situe en Savoie, au pied des Col du Galibier et Col du Télégraphe, et de part et d’autre de la ville les vallées alpines de la Neuvachette et de la Valloirette.
L’origine du nom de « Valloire» semble discutée, mais l’explication la plus répandue viendrait de son ancien nom « Vallis Aurea » ou Vallée d’Or, car vallée prospère.
Située à 1 405 m d’altitude, son sommet le plus élevé est celui des Aiguilles d’Arves, culminant à 3 514 m.
Cette station de ski l’hiver est aussi très active l’été, notamment grâce à ses nombreux sentiers de randonnées, et au cyclisme … la célèbre montée du col du Galibier lors du Tour de France est connue du monde entier !
Nous arrivons sous la pluie, mardi soir. Le salon ouvre ses portes demain matin, et les stands se montent sous un ciel bien maussade et humide. Dès mercredi le soleil est bien là et sera présent pendant tout le salon.

Foire du Tout-Terrain

C’est notre première participation à cette foire, qui fête cette année sa 19ème édition (2020 ayant été annulée). Organisée en grande partie par l’équipe de J.B.O. (Jacques Besse Organisation), cette édition a rendu hommage à Jacques Besse, créateur de cette foire du tout terrain en 2001, et qui nous a quittés en octobre 2020.
Pendant cinq jours et sous le soleil, Valloire a accueilli de très nombreux visiteurs et plus de 180 exposants. On ne pourra pas tous les citer. On a fait un focus sur les « incontournables » et sur nos amis pros du monde du 4×4. Plusieurs pôles d’attractions : des stands d’accessoires, de pièces détachés, des véhicules tout-terrain, des cellules, des aménageurs, des ateliers, des voyagistes, des organisateurs de grands raids, principalement sur l’avenue de la Vallée d’or, une zone d’essai et tous les jours le Festi’Alpes avec des films d’aventure … Le tout d’accès gratuit !
Il y a aussi d’organiser tous les soirs des bivouacs à 2400 m d’altitude avec repas et petit déjeuner avant le retour sur Valloire.

Les véhicules – les cellules

Nous retrouvons avec plaisir Teddy et son équipe Psi Azalaï, venue présenter ses créations, dont une nouvelle cellule Lababouch’. Point important pour les assurances et le contrôle technique : toutes leurs cellules fixes sont homologuées VASP..
Globe camper était aussi présent avec plusieurs véhicules aménagés dont un Unimog et un Ivéco.
Certains exposants viennent parfois de très loin pour nous faire rêver. Comme la société Tom’s, avec les cellules sur Toyota, qui nous font rêver …. Mais le prix est devenu impressionnant et brise le rêve, d’autant plus qu’ils ne pourront pas être immatriculés en France, ou alors très difficilement.

Tous ces magnifiques véhicules, souvent très chers, prévus pour des voyages au long court, ont malgré tout un véritable problème si leur propriétaire souhaite voyager hors Europe et pays avec un gasoil de bonne qualité. En effet, aucun vendeur n’aborde la problématique des véhicules en Euro 6.  Pourtant, depuis le 1er septembre 2016, tous les utilitaires légers, y compris les 4×4 et les camping-cars qu’ils soient élaborés sur un fourgon ou sur un châssis, doivent répondre à la norme Euro 6. Dans certains pays le gasoil est trop soufré, et même en emportant des litres d’Adblue, les calculateurs du véhicule enregistrent un défaut. Cela peut notamment se traduire par l’allumage du voyant AdBlue et la mise en mode dégradé du moteur (souvent 20Km/h). Plus d’infos sur cette problématique et quelques astuces sur notre site : Norme Euro 6 et Voyage

Les road book – la navigation

Pas de voyage off road sans GPS ni road book. Nous avons passé beaucoup de temps sur le stand Cap Lusitanie de nos amis Tonio et Marina. Ils proposent des road book destination le Portugal, avec à chaque fois deux livrets : un road book avec les points GPS et un livret « Carnet de route », pour ne pas manquer les sites incontournables. Marina nous explique que la conception d’un road book pour un parcours sur piste d’une semaine peut leur prendre jusqu’à un mois d’exploration, pour s’assurer que toutes les pistes parcourues mènent bien quelque part. Leurs Road Book sont remis à jour très régulièrement. Vous pourrez en savoir plus sur le site : https://www.roadbookportugal.fr/

Comme très souvent ils partagent le stand de Navigattor. Et c’est Ferran Revoltos qui nous présente son dernier GPS, format tablette durcie : le Fox7 (Navigation Offroad OziExplorer, avec interface personnalisée développée par Navigattor). Nous connaissons bien Ferran qui avait équipé notre Toyota avec les supports Ram mount.
Sur le stand de GPS Globe, Patrick découvre les nouvelles tablettes GlobeXplorer X10 (écran 10 pouces – navigation tout-terrain avec  OZI Android (4×4) ou GlobeXplorer (pédestre)

Les accessoiristes

Quelques grands stands pour trouver notre bonheur, entre les plaques de désensablage, les feux à Led, les produits N4, les suspensions ….
Parmi eux, celui d’Euro4x4parts, que l’on retrouve sur de nombreux évènements consacrés aux véhicules tout-terrain, que ce soit dans le domaine de la compétition ou du voyage au long cours.
Pour présenter leur « Kit amortisseurs arrières réglables Falcon 3.3 SP2 pour Mercedes Sprinter », la société Off Road accessoires est venue tout droit de Suisse.

Nous connaissons Jacky depuis plusieurs décennies et l’avons suivi lors de son premier Dakar en 1993. C’est par son intermédiaire que nous avons acheté notre Toyota HZJ78 en 2008 ( reportage sur notre site) . C’est donc avec un réel plaisir que nous le retrouvons sur le stand de sa société Equip’raid, en compagnie de ses deux fils Jim et Tom, et d’Elisabeth. Equip’Raid propose une importante gamme d’accessoires et de pièce 4×4. Depuis 2011, ils ont crée une agence de voyage « Equip’Raid Voyage » pour faire découvrir les circuits possibles dans les déserts.
Sans oublier le partenaire officiel de cette foire, Dream Team Car, préparateur de 4×4, qui a installé un véritable village. En plus de leurs véhicules présents, grand barnum avec équipements et tous les accessoires nécessaires.

Les stands divers

Il n’y a pas que des pièces détachées pour 4×4 sur cette foire. On peut aussi y trouver quelques stands pour accompagner nos raids et voyages.  De la casquette brodée à votre choix, des plats cuisinés en sachets, des cordages … Présence de la société Aquatabs , spécialiste de solution pour la désinfection et la conservation de l’eau, avec une nouveauté : Stéritabs réservoirs (boîte de comprimés effervescents de nettoyage et désinfection des réservoirs.). Plusieurs stand proposent des voyages off road, des expéditions 4×4, … et pourquoi pas une aventure au Botwana avec Vivre l’Afrique.

Un arrêt au stand de notre ami Marc Mellet, qui a plusieurs casquettes sur cette foire puisqu’il organise aussi Festi’Alp. Marc présente ses « chaussettes Mongoles ». Pour avoir les pieds bien au chaud en bivouac ou dans son salon. Elles sont fabriquées dans les usines d’Oulan Bator, à partir de cachemire, duvet de yack, duvet de chameau et laine de mouton. En savoir plus sur son site : https://www.meschaussettesmongoles.com/

FESTI’ALP – La grande salle du cinéma, avec plus de 330 places, accueille gratuitement et deux fois par jours des projections de films sur des aventures au bout du monde. Un débat suit chaque séance.

Ateliers – Zones de démos

Une animation qui a retenu notre attention car elle s’est déroulée durant toute la foire : atelier peinture au stand Raptor.  Raptor est en fait un revêtement de protection résistant aux UV et imperméable, que l’on peut choisir avec des teintes différentes et un grain de finition adapté à son goût. Au départ il a été conçu pour une utilisation professionnelle pour protéger les bennes de Pick Up. Aujourd’hui, il plait au monde du 4×4 et du design, non seulement pour protéger les véhicules mais pour leur donner un nouveau look.

A ne pas manquer, tous les jours, sur la zone de démonstrations, différents ateliers : croisement de pont (impressionnant), astuces de désensablage, conseils de treuillage. Il y a aussi une zone d’essais, tous niveaux avec baptême de conduite 4×4, quad et SSV (Side By Side Vehicule).
C’est Didier, le commentateur des salons tout-terrain, qui anime ces sessions, en plus de la foire et des interviews des exposants.

Nous étions venus aussi à Valloire pour trouver des réponses et faire un choix concernant les suspensions que nous souhaitons modifier sur notre prochain véhicule, le sprinter. Nous avons plus d’informations auprès des utilisateurs, rencontrés en bord de route ou au camping de Valloire, qu’auprès des commerciaux. Chacun défendant bien entendu son produit.
Pour conclure, une foire conviviale, sous un beau soleil, qui nous a permis de retrouver nos amis, de découvrir quelques nouveautés. Un seul regret, sur le stand Mercedes-Benz du concessionnaire local, Huillier, que des berlines, pas de sprinter … changement de modèle, rupture de stock, …. Retour au camping pour en admirer quelques-uns. En attendant le notre, découvrez l’historique du Sprinter sur notre site wokipi.com

Notre séjour

Nous séjournons à Valloire plusieurs jours, jusqu’à la fin du salon. Cela va nous permettre de découvrir la gastronomie. Ici c’est la région des fondues, raclettes, jambon de pays. Je découvre aussi une bière locale ambrée, un peu amère, la Matchut de la brasserie du Galibier. Cette brasserie de Valloire est la plus haute brasserie artisanale française (1 450m). L’eau qui sert à la fabrication de ses bières est captée au glacier de la Clapière au pied du Grand Galibier.

Pour dépenser les calories accumulées, direction Verneys à pied pour découvrir les sculptures géantes sur Paille et Foin. Finalement, nous n’irons pas si loin et bifurquons vers l’asinerie de Valoirette (1495 m).
Pour passer le WE hors salon, nous décidons de prendre un peu de hauteur et nous éloigner de la foule, direction le plateau de la Sea. Nous prenons place dans la télécabine ‘‘Crêt de la Brive’’. En temps normal, il y a de la place pour 8 personnes. Pour respecter les mesures de distanciations en vigueur, nous ne serons que tous les deux dans notre télécabine.
Après une montée d’environ 6 minutes, avec une pente maxi de 70% (impressionnante pour nous), nous découvrons une vue panoramique exceptionnelle. Nous sommes à 2 099 mètres d’altitude. Nous sommes sous le charme !

Depuis ce plateau on peut : parcourir les sentiers de promenade, profiter des différentes activités, emprunter le télésiège jusqu’au Lac de la Vieille, et redescendre jusqu’à Valloire à pied ou VTT.
Nous reviendrons demain où nous déjeunerons en terrasse à l’Alp de Zélie, en pleine montagne et sous un magnifique soleil. Après un plateau des alpages (charcuteries + fromages), une petite sieste s’impose avant de redescendre à la foire, et plus précisément pour découvrir le dernier film de Festi’Alp. Voilà pour notre découverte de Valloire.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.