Préambule – Preamble

Le Festival International de Cerfs-Volants se déroule tous les deux ans sur les pelouses de Dieppe, avec à chaque édition une quarantaine de pays invités. En 2018, quand nous avons dit à tous nos amis cervolistes, venus du monde entier « au revoir et à la prochaine édition en 2020 », nous ne pensions pas passer autant de temps sans nous retrouver.
En 2020 le Festival a été annulé en raison de la crise sanitaire. De même en 2021, il n’était pas possible aux organisateurs de prévoir cette grande fête du cerf-volant, à la fois pour respecter les directives du gouvernement et aussi par solidarité avec tous nos amis cervolistes qui sont encore dans une situation sanitaire critique et dont la venue à Dieppe est impossible. Nous nous retrouverons donc tous en septembre 2022.

The International Kite Festival takes place every two years on the lawns of Dieppe, with around forty invited countries each time. In 2018, when we said to all our cervolist friends, who came from all over the world, « goodbye and see you next time in 2020 », we didn’t think we would spend so much time without meeting up.
In 2020 the Festival was canceled due to the health crisis. Likewise in 2021, it was not possible for the organizers to plan this great kite festival, both to comply with government directives and also out of solidarity with all our friends who are cervolists who are still in a critical health situation and whose coming to Dieppe is impossible We will all meet again in September 2022.

Une rencontre amicale – A friendly meeting

L’organisation de grande manifestation est interdite, il est toutefois possible de se retrouver entre amis, en plein air, pour faire voler nos cerfs-volants.  Du samedi 11 au dimanche 19 septembre, c’est ce que nous avons fait ! A la fois de façon très égoïste pour nous faire plaisir, nous retrouver, faire voler nos cerfs-volants, mais aussi par solidarité avec les organisateurs et amis du Festival et pour faire une jolie surprise aux dieppois et touristes encore présents.

The organization of large demonstrations is prohibited, but it is however possible to get together with friends, in the open air, to fly our kites. From Saturday September 11 to Sunday September 19, that’s what we did! Both in a very selfish way to please us, to find each other, to fly our kites, but also out of solidarity with the organizers and friends of the Festival and to give a nice surprise to the inhabitants of Dieppe and tourists still present.

Nous étions en petit comité, venus des quatre coins de France et aussi d’Europe, certains pour le WE, d’autres pour la semaine. En quelques heures le ciel de Dieppe a retrouvé de sa superbe. Les arches sont déployées, les gros poissons nagent dans le ciel qu’ils partagent avec des oiseaux bien dociles. Nous avons fait voler notre goéland noir, William a aussi sorti ses oiseaux. Didier fait voler ses rokkakus sérigraphiés, on reconnait son goût pour une marque de voiture et la structure d’un célébre pont (vue de dessous).

We were in a small committee, coming from all over France and also from Europe, some for the weekend, others for the week. In a few hours, the sky over Dieppe has regained its splendor. The arches are deployed, the big fish swim in the sky which they share with very docile birds. We flew our black gull, William also brought out his birds. Didier flies his screen-printed rokkakus, we can recognize his taste for a brand of car and the structure of a famous bridge (seen from below).

Dimanche, le soleil est au rendez-vous, le vent est régulier. Tous s’affairent pour préparer de nouveaux vols. Peter, venu d’Allemagne, a monté ses mobiles. Comme il n’y a pas de barrière, les spectateurs circulent, sans problème, parmi les cervolistes. Nous redescendons notre oiseau pour expliquer sa fabrication à une jeune mamie. Passionnée, elle est restée des heures sur le terrain. Il est possible que nous la retrouvions l’an prochain avec son propre cerf-volant.

Sunday, the sun is there, the wind is regular. Everyone is busy preparing new flights. Peter, who came from Germany, put his mobiles up. As there is no barrier, the spectators circulate, without problem, among the cervolists. We bring our bird down to explain its creation to a young granny. Passionate, she spent hours in the field. We may find her next year with her own kite.

Les dragons font leur show

Ludo, président de l’association Dieppe Capitale du cerf-volant, a fait le show en sortant son dragon chinois de 130 m.  La tension sur la ligne est telle qu’un premier décollage a fait craquer l’une des cordes.

Ludo, president of the Dieppe Capitale kite association, put on the show by taking out his 130m Chinese dragon. The tension on the line is such that the first take-off made one of the ropes crack.

Mais grâce à l’aide de plusieurs amis et le soutien du public, et après plusieurs tentatives, le dragon a décollé, puis volé …. Magnifique ! Il s’est finalement posé sous les applaudissements des spectateurs, ravis.

But thanks to the help of several friends and the support of the public, and after several attempts, the dragon took off, then flew…. Magnificent! It finally landed to the applause of the delighted spectators.

Un autre dragon est prêt pour décoller, mais il lui faut beaucoup de place pour décoller car le vent vient de la mer (très bon vent d’ailleurs). Sandrine, notre organisatrice préférée, est aussi présente sur le terrain. Elle aide au décollage des dragons et fait rare, elle fait voler ses cerfs-volants, ce qui lui est impossible lors du Festival, car elle coordonne toutes les animations.

Another dragon is ready to take off, but it needs a lot of place ti take off because the wind is blowing from the sea (very good wind by the way). Sandrine, our favorite organizer, is also present on the field. She helps the dragons take off and rare event, she fly her kites, which is impossible for her during the Festival, because she coordinates all the activities.

Et toujours des cerfs-volants dans le ciel de Dieppe

Un peu plus loin sur le terrain, des pilotables font des démos. Nous faisons la connaissance de la paire Oxygène, qui s’amuse avec ses cerfs-volants 4 lignes. D’autres passionnés, mais de cerfs-volants anciens, ont répondu à l’appel du vent, comme Fabrice. De son côté Patricia prend un réel plaisir à être là, et comme pour tous, cela ce voit !

A little further on the ground, stunt-kiters make demos. We meet the Oxygen team, who have fun with their 4 line kites. Other enthusiasts, but historical kites, have responded to the call of the wind, like Fabrice. Patricia takes a real pleasure in being there, as for everyone, it shows!

Sans oublier la photographie par cerf-volant – And the KAPers

Il y a aussi les aérophographes , comme notre ami José, avec qui nous avons partagé depuis de nombreuses années cette passion de la photographie aérienne par cerf-volant. Vous pouvez (re)découvrir l’histoire de l’aérophoto sur notre site dédié, avec en bas de page une vidéo sur José.
Nous retrouvons aussi Peter van Erkel. Nous avions fait sa connaissance lors de la conférence internationale en 2010 à Dordrecht  – Pays-Bas (voir notre reportage sur Kapined/10) Peter  est passionné de batteries, circuits, émetteurs… Il explique à Patrick ses techniques, sa nacelle et son appareil de prise de vue : un Iphone, dont l’un des avantages est de l’utiliser à la verticale pour faire des photos panoramiques. En plus il donne des informations EXIF (dont la position GPS de la prise de vue). Mais la précision dépend du nombre de satellites à portée et de leur puissance. De même, pour Xavier, en plus du plaisir de voler ensemble, c’est de faire de belles photos vues du ciel, par cerf-volant.

Here also, the aerophographers are present. Our friend José, with whom we have shared this passion for aerial kite photography for many years. You can (re) discover the history of aerophoto on our website, with a video on José at the bottom of the page.
In the field, we also find Peter van Erkel. We had met him during the international conference in 2010 in Dordrecht – Netherlands (see our report on Kapined / 10) Peter is passionate about batteries, circuits, transmitters… He explains to Patrick his techniques, his ring and his device for shooting: an iPhone, one of the advantages of which is to use it vertically to take panoramic photos. In addition it gives EXIF ​​information (including the GPS position of the shot). But accuracy depends on the number of satellites within range and their power. Likewise, for Xavier, in addition to the pleasure of flying together, it is taking beautiful photos seen from the sky, by kite.

Ce n’est qu’un au revoir – It’s only a good bye

La presse a eu vent de nos vols libres. Un journaliste est venu poser quelques questions. Notre ami belge, Guy a eu cette formule qui restera : « On ne peut pas aller à Lourdes sans mettre un cierge, on ne peut pas aller à Dieppe sans faire voler son cerf-volant. ».
Jean-Paul lui aussi se prête au jeu des interviews : « Nous avons voulu venir quand même pour marquer le coup. Trois ans sans festival, cela provoque une certaine frustration pour nous. On est content de se retrouver comme ça, entre passionnés. On finit par tous se connaître et c’est sympa. »

Musiciens accompagnant le vol des CV de la « Commune » (1871)

The press got wind of our free flights. A reporter came to ask some questions. Our Belgian friend, Guy had this formula which will remain: “We cannot go to Lourdes without putting on a candle, we cannot go to Dieppe without flying a kite « .
Jean-Paul also lends himself to the game of interviews: “We wanted to come anyway to mark the occasion. Three years without a festival causes some frustration for us. We are happy to meet like that, between enthusiasts. We all get to know each other and that’s cool. « Un peu plus loin dans le ciel, des cerfs-volants rendent un bel hommage aux Communardes (1871). Six petits Rokkaku blancs, avec les visages des femmes de la « Commune », créés à partir des portraits de Cécil Baboulène, ont pris leur envol au son d’airs célèbres de la Commune, comme « le temps des cerises ».
Nous n’avons pas pu rester toute la semaine. Mais le spectacle a continué sans nous, avec d’autres acteurs, d’autres artistes, et toujours la même passion. Nous avons pris un grand bol d’air frais et d’amitié, passé un magnifique moment de vol libre, de pouvoir de nouveau partager notre passion, de rencontre avec le public, surpris mais heureux d’assister à ce beau spectacle. Promis nous serons là de nouveau en 2022 pour l’édition officielle.

A little further in the sky, kites pay a beautiful homage to the Communards (1871). Six small white Rokkaku, with the faces of the women of the « Commune », created from the portraits of Cécil Baboulène, took off to the sound of famous songs from the Commune, like « the cherry time ».
We couldn’t stay the whole week. But the show go on without us, with other kiters, other artists, and still the same passion. We took a deep breath of fresh air and friendship, had a wonderful time of free flight, to be able to share our passion again, to meet the public, surprised but happy to attend this beautiful show. We promise we will be here again in 2022 for the official edition.

Crédit photos : Patrick Mouchague – José Valois – Guy Rasson – Xavier Laplace – William Venant – Anaïs Picard – Jodie Lee

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.