De l’Italie à l’Allemagne

Vendredi 14 octobre
Nuit passé sur un parking, en retrait de la route pour se faire discret. Puis route vers Bolzano et le col du Brenner, tout cela sans autoroute. Nous avons une belle route de montagne avec des paysages aux couleurs d’automne.
Nous voilà en Autriche ! Nous ferons un bivouac à Natters, près du lac, à 780 m d’altitude. La nuit s’annonce froide et nous sortons pour la première fois la couverture polaire. Nous ne l’avons pas trimbalée durant 5 mois pour rien !
Samedi 15 octobre
Au lever il fait moins de 1°C. Grrrrrrrrr, nous allons presque regretter les 30°C que nous avions au réveil en Ouzbékistan. Cap vers le nord par une très belle route de montagne, qui serpente entre les lacs d’Achensee (Autriche) et de Tegernsee (Allemagne). Nous passerons la nuit dans une charmante petite ville de Bavière, Scheyern, au pied d’une ancienne église.

Dimanche 16 octobre
Nuit très calme, matinée très calme … tout est très calme en Allemagne le dimanche matin, à part le son des cloches de l’église, qui nous invite à la visiter. Ciel bleu sans nuage, soleil qui réchauffe un peu, il fait 8°C dehors et déjà 14 °C dans Woki.
Fin de matinée, nous approchons d’Ingolstadt. Nous sommes surpris par le grand nombre d’églises et cathédrales. Ville très agréable, juste le regret d’y passer le dimanche, toutes les boutiques sont fermées. Nous profitons donc du WE pour nous rendre sur les rives du Baggersee. En fin d’après-midi nous faisons route vers Weissenbourg, où nous dînons au restaurant et à 19h00 nous sommes déjà les derniers clients

Lundi 17 – mardi 18 octobre
Après une nuit dans le parking de Desert Tec, à Ellingen, nous faisons quelques achats pour Woki chez Fritz Berger (des caisses de rangements et un petit chauffage). Puis grand nettoyage de Woki au karcher et à l’huile de coude. Il doit être tout propre et tout beau, demain il a un contrôle : vidange moteur, boite de vitesse, ponts… Révision du retour !

Mercredi 19 octobre
Il pleut et il fait froid. C’est un temps pour visiter un musée. Cela tombe bien, sur notre route le Musée de l’Auto et de la Technique de Sinsheim. Seul lieu ou se côtoient les deux avions supersoniques jamais construits en série – le Tupolev TU-144 russe et le Concorde, exposés côte à côte en position de décollage sur le toit du musée. Plus de 60 avions sont exposés, dont des hélicoptères, des machines de guerre, des avions civils.

Dans les halls d’exposition, on circule entre les voitures anciennes (300 modèles de toutes les époques), les bolides de course en passant par les motos, les véhicules utilitaires, les locomotives, les moteurs et leur évolution à travers les modes et les temps. Très importante collection de tracteurs historiques et de charrues automobiles à vapeur.
Notre visite est ponctuée par les notes des orgues. Les visiteurs ont la possibilité de les mettre en route. Il y a entre autres des orgues de danse tels par exemples le plus grande orgue de danse du monde, de marque Mortier, et un orgue de concert de type Aeolian Grand qui dispose de plus de 1000 tubes.
Ce que nous apprécions tout particulièrement c’est la mise en scène, notamment dans la partie consacrée à l’histoire militaire. La motorisation des troupes armées de la Deuxième Guerre Mondiale tient la plus grande place avec ses chars, avions, camions. Nous sommes les derniers à quitter ce musée gigantesque, le gardien ferme les portes juste derrière nous à 18h15 (le musée ferme à 18h00)
Direction Donaueschingen, où nous savons que nous pourrons passer la nuit sur l’aire de service réservée aux camping-cars. Nous arrivons vers 22h00, sous la neige et nous ne sommes qu’à 600m d’altitude ! Nous connaissons bien cette ville, située sur le plateau de la Baar, entre la Forêt Noire et le Jura Souabe, et nous l’apprécions.

Retour en France

Jeudi 20 octobre
Nous sommes sur la route du retour, et prenons le chemin des écoliers. Visite dans les locaux de la société Touratech. Puis Freebourg – Mulhouse – Belfort … Au fait, ca y est, nous venons de réaliser que nous sommes en France. Nous rebranchons la radio … et vu les nouvelles, c’était pas la peine. Arrêt pour la nuit dans un petit village de la Sologne.

Vendredi 21 – dimanche 23 octobre

Réveil à 6h30. 0°C dehors, 6,7°C dans Woki. Nous partons nous réchauffer chez nos amis Joël et Chantal, à Beaugency, où nous attendent quelques jours de farniente et de remise en forme …. gastronomique. Mais pas que !! Nous réfléchissons aussi sur les améliorations à apporter, dont la fameuse DJ (pour ceux qui ont suivi notre voyage pas de problème, vous la connaissez, pour les autres c’est la Douche Joël).

Lundi 24 octobre
Nous terminerons notre voyage par le week-end d’aérophotographie organisé par le CVCF, à Cepoy, à moins de 100km de là. Mais comme nous ne sommes plus à quelques centaines de km près, nous passerons d’abord saluer nos amis Bruno et Colette, à Woincourt. Soirée photos et film en perspective. Nous retrouvons avec grand plaisir des goûts oubliés, comme la tarte au sucre de Marie. Attention les kilos reviennent !

Mardi 25 octobre
Nous n’arrivons vraiment pas à renter … Alors passage aux Tourelles à Dieppe, pour saluer Sandrine et Delphine qui travaillent sur le prochain festival de cerfs-volants. Et oui, elles ne travaillent pas qu’en septembre, tous les deux ans !! Bon courage les filles, on compte sur vous pour des Rencontres Internationales comme vous savez les organiser.

Mercredi 26 octobre
E.T … Maison !! mais pour 2 jours seulement, le temps d’apprécier une douche chaude, de remettre en marche réfrigérateur et machine à laver. Fini pour eux aussi les vacances. Quant à nous, nous reprenons la route pour Cepoy
Terminer notre voyage par un WE KAP (traduction pour les novices Kite Aérial Photography) organisé par le CVCF (Cerf-Volant Club de France) … Que rêver de mieux. La météo n’annonce pas un vent formidable, mais on essayera quand même de voler. Au moins, il ne devrait pas pleuvoir !
Nous nous retrouvons à Cepoy. Le bourg est traversé par le Loing et son canal. Nous avons rendez-vous à l’auberge de jeunesse.

Toute bonne rencontre de cerfs-volistes commencent par l’apéro … c’est bien connu, alors nous ne dérogerons pas à la règle. Et c’est notre ami Jean Daniel qui nous apporte la potion magique.
Malgré un vent faiblard, nous sortons nos cerfs-volants, ceux prévus pour vent (très) faible. Certains ont réussi à aller chercher le vent très haut, d’autres pas. Quelques nacelles sont déjà en l’air, mais il manque quand même un peu de luminosité.
La nuit tombe vite, demain sera pire car nous passons à l’heure d’hiver. Après le repas, nous nous retrouvons dans la salle de réunion de l’auberge de jeunesse pour un debriefing de la journée, pour sélectionner trois photos aériennes par cerfs-volants, et monter nos photos de voyages.

En conclusion, un week-end agréable et convivial, merci à Christophe de l’avoir organisé, et une belle façon de fermer cette page de notre Voyage en Asie Centrale !

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.