Vers de nouvelles aventures !!

Quelques imprévus dans nos préparatifs … et nous avons dû retarder notre départ de quelques jours. Notre itinéraire prévisionnel est mis à mal dès les premiers Km. Ainsi, nous ne longerons pas la côte Atlantique et ne passerons pas par le Portugal. La bonne nouvelle : nous allons traverser la belle région du Quercy puis l’Aude, là où soufflent le marin et le cers.

Départ jeudi  3 novembre. 7h45, il fait -1,6°C. On a gratté les vitres de Woki, il est vraiment temps de partir ! Nos voisins « les Dominiques » ont bravé la froidure du matin pour nous souhaiter bonne route. Super sympa …

Arrêt déjeuner près du pont de Gluges, le long de la Dordogne. Première halte chez nos amis Chantal et Jean-Pierre, dans le Quercy. Étape régionale avec foie gras, magret et échanges de bons plans sur le Maroc et le Sénégal. Chantal et Jean-Pierre partent vers les mêmes destinations dans une dizaine de jours. Nos routes se recroiseront peut-être.

Vendredi, 2,5°C dehors et 8°C à l’intérieur de Woki. On s’est un peu fait piégé, on a mis sur notre système de navigation « le plus court » … Du coup, on traverse la Vallée de la Bonette par les petits chemins. Un peu long mais très joli, avec un ferme et des Alpagas. Puis Gaillac, Lavaur (capitale du pays de Cocagne, Lavaur signifie : vallée profonde creusée par une ravine). Le paysage change, mois rocailleux. Nous passons la journée chez nos amis Brigitte et Jean-Pierre, et de nouveau soirée cartes, guides et bons plans (après un bon plat !)

Samedi matin, il pleut. Départ pluvieux…. Départ heureux ! On avait prévu de passer vers Pamiers, Foix, col de Puymorens. Vu les intempéries, pluie et Tramontane, nous partons vers Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Avec le vent qui nous pousse, on a dû rouler trop vite ! On arrive déjà à la réserve Africaine (enfin celle de Sijean).
Pour mettre à jour l’interface de notre géolocalisation, qui vient de changer, nous nous arrêtons à l’aire de stationnement de Sainte-Marie la Mer, qui a du WiFi. Et il pleut toujours.

Dimanche 6 novembre, les nuages nous disent au revoir laissant la place à un beau ciel bleu. Mais le vent toujours très présent nous fait garder la polaire. Direction Collioure via la côte Vermeille. Elle aurait dû s’appeler la côte Merveille : montagne, vignobles, criques. La route des cols est un ruban sinueux entre la Méditerranée et le massif des Albères.

Collioure a une spécialité : ses anchois (environ 400 tonnes par an.). Arrêt à la maison Roque, dans l’anchois depuis 1870. Visite possible des ateliers, sauf le dimanche. Alors on profite du marché et d’un food truck qui propose des plats originaux du coin. Promenade dans les ruelles escarpées et colorées de Collioure. Arrêt déjeuner avec vue imprenable.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.