Mercredi 30 novembre. La journée est consacrée à la préparation de notre passage en Mauritanie. On imprègne 2 Tee-shirt chacun et la moustiquaire avec « Insect écran ». Quelques courses et surtout on termine notre dernière bouteille de cidre. Pas d’alcool en Mauritanie !

Jeudi 1er décembre. Comme il y a un peu plus de 400 Km du PK25 de Dakhla à la frontière, nous partons au lever du jour. A 7h30 il fait déjà 16°C. Nous traversons un paysage sablonneux, assez plates avec d’étranges petites dunes recouvertes d’un peu de végétation. Puis traversée des Sebkhet, les déserts de sel. A mi-course on fait un arrêt sur une petite piste. En se rapprochant de la frontière on croise de belles dunes.

Nous y sommes ! Guergarate, la frontière Maroc / Mauritanie est devant nous. Il est 12h45. Nous doublons la longue file de camion, n’ayant pas de marchandises à déclarer. On remplit 2 fiches police que l’on dépose au bâtiment « Royaume du Maroc ». Mais il est 13h00 et le fonctionnaire en charge de nous tamponner nos fiches déjeune …. Puis c’est l’heure de la prière, alors on patiente encore un peu, ça va, il ne fait que 34°C, pas un poil de vent et pas mal de mouches. On apprendra que le vent cesse pratiquement tous les jours entre 12 et 14h. Un policier vient nous demander les papiers de Woki …. Coup de stress, ils sont où ces papiers ?? Mais bien sur, avec la carte grise …. Voilà ce qui arrive quand on est trop organisé !! Un coup de tampon et hop …. Pas encore sortis, plus que 2 bureaux et c’est Ok. Finalement nous aurons mis moins d’une heure pour sortir du Maroc. Un « guide passeur » nous propose ses services pour passer la frontière Mauritanienne facilement avec la bonne piste … ce que nous déclinons.

13h30, on traverse le « No man’s land » … un peu d’appréhension avec tout ce qu’on avait pu lire, mais devant nous une belle portion goudronnée sur 3,8Km. Cette nouvelle route doit faciliter le transport de marchandises entre les deux pays tout en contribuant à la lutte contre la contrebande et les trafics. En effet, une opération d’assainissement est menée depuis le 14 août dernier par les autorités marocaines (gendarmerie et services douaniers) en vue de mettre fin aux trafics en tous genres (contrebande, drogue et immigration clandestine) à proximité de ce poste-frontière.

Toutefois, cette route ne va pas jusqu’au poste Mauritanien. Et l’on se trompe, très certainement, de piste … accès très difficile, et le « guide passeur » est déjà arrivé depuis un moment. Finalement, après négociation sur le prix, il va s’occuper de toutes les formalités, notamment pour les papiers d’autorisation de circulation de Woki qu’il obtient pour 1 mois.

14h20, après laissé nos 10 empreintes chacun, fait une belle photo, et nous être délestés de 240 euros, voici enfin le précieux visa ! Nous avons la confirmation qu’à partir du 1er janvier 2017, les visas passeront à 40 euros. L’augmentation brutale ces derniers temps et le climat moins sécuritaire transmis par nos médias ont fait chutés le tourisme en Mauritanie

15h30 : Welcome to Mauritania !

3 Comments

  1. Bonjour,

    Pensez vous qu’il est possible de traverser la Mauritanie, en venant du Maroc pour se rendre au Sénégal, en stop ?
    J’ai l’espoir de traverser la Mauritanie d’une traite avec quelqu’un qui ferait la route. On m’a dit que du transport de marchandises se faisait entre ces 2 pays, j’espère donc trouver un aimable routier.
    Y a t-il de la circulation sur cette route ?
    Vu la distance et les douanes je devrai passer la voire les nuits quelque part, y a t-il des coins qu’ils faut éviter ?
    La région côtière est-elle dangereuse ?

    Bon vent !
    Simon

  2. Merci …
    Merci énormément pour le compte rendu actualisé du périple en Mauritanie ! je pars en janvier 2017, vous m’apprenez donc que le visas sera donc de 40€ au lieu de 120€ ! quelle bonne nouvelle !

    Ce n’est pas dans mon habitude d’envoyer un message aux bloggeurs/voyageur, mais je tenais a vous remercier d’avoir mis a jour si rapidement !

    bonne continuation. Caroline.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.