Déjà mardi 3 juillet. Nous quittons Novosibirsk direction Barnaul.  Mais quitter Novosibirsk après un gros orage révèle d’un certain talent. De nombreux accrochages forment de gros bouchons car les voitures ne bougent pas en attendant la police. Et ce matin elle a fort à faire !
Puis une très belle route mais toujours cette conduite russe infernale. Le paysage change, mois de zones marécageuses et de grandes étendues d’herbes, non cultivées. Et au dessus de nous de nombreux aigles planent et jouent avec les thermiques. 87 Km avant Barnaul, gros travaux et la pluie pour tout arranger. On s’arrête en ville et on fait la connaissance d’un couple de Russes qui revient de Mongolie et qui a fait une très belle vidéo (la découvrir ici. ) Nous faisons nos courses dans un magasin où la caissière nous donne juste le montant de nos courses sur un ticket avec un code barre et nous devons payer au terminal et un contrôleur vérifie à la sortie notre paiement.

Mercredi 4 juillet, c’est une très belle route qui nous mène vers Biisk. Sur la route, le petit village de Polkonikovo propose un musée : Cosmounatics. Maintenant nous longeons des champs cultivés. Moins de camions mais plus de voitures. Nous faisons une pause dans un petit café original, avec du mobilier XXL en poids, même la carte des menus est super lourde. On prendra un café et de très bons blinis (crêpes). Une autre pause, arrêt pour touristes Russes, avec plein de Kiosques qui proposent des objet en bois et d’autres des « sandwich » chaud. C’est là que nous rencontrons un motard très sympa. Il fait un road trip seul (facebook : spoludaleko). Nous le recroiserons très certainement. Sur la route de nombreuses babouchkas vendent des petits seaux de fraises, des bouteilles de kvas (boisson fermentée à base de céréales) et des branches pour le Bania.

Nous y sommes ! nous venons de rentrer dans la République de l’Altaï. Nous traversons le fameux fleuve Katyn. Dans la région beaucoup d’attractions touristiques, cheval, raft, quad … et de nombreux petits camping, ou des « chambres chez l’habitant ». Toutes les maisons, si modeste soit-elle, à dans sa cour un Bania en bois. C’est un bain russe à vapeur chaude. Pour favoriser la circulation sanguine et nettoyer la peau en profondeur, il faut se fouetter le corps à l’aide de branches séchées de bouleau. Mais pas le temps d’en profiter, nous avons encore un peu de route, et ça grimpe ! Woki s’essouffle. Pas de turbo ! On s’arrête à 1.894m pour faire refroidir un peu le moteur; au col de Seminskiy. Ce col est également connu sous le nom de Dyal-Menku ou Dyal-Menka (« La montagne intemporelle »).

Jeudi 5 juillet, nous avons passé une nuit tranquille sur le parking de la mairie de la petite ville de Ongoudaï, à 130 km au sud-est de Gorno-Altaïsk, capitale de la république de l’Altaï. La région est magnifique, on aurait envie de s’arrêter plus souvent pour prendre des photos, mais très peu d’arrêt possible. On passe le col de Chike-Taman, 1270 m. Mais à plus de 200 km de Kosh-Agach, notre point de bivouac pour le soir, de très gros travaux, le bitume est gratté, il y a une poussière d’enfer. Pour la pause déjeuner, nous avons la chance de trouver un petit parking en bord de rivière, d’où partent des rafteurs. Ici les animaux sont en liberté, chevaux et vaches se partagent les grands espaces verts et la route. Il y a aussi des petits mammifères en écureuils et souricat.

Nous arrivons enfin à Kosh Agach et repérons un hôtel 3 étoiles (les étoiles de l’Altaï). Nous pouvons bivouaquer dans sa cour et profiter de la douche …. glacée à l’eau de source , car le système de chauffe-eau est en rade. Bon à moitié lavée je peux changer de douche, en traversant rapidement le parking. Il y a aussi la possibilité d’un bania, mais la douche est suffisante. Ce bivouac nous coûte 300 roubles.  En pleine nuit on devra mettre la couverture polaire. 4°C dehors et 11°C dans Woki.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.