Nouakchott  – Les marchés

Il y a le classique « Grand Marché » – ou Marché de la Capitale– spécialisé dans la vente des vêtements et des produits de luxe. Le marché aux meubles se trouve sur la route qui va vers le Sénégal. Au marché, quelques petits commerce où l’on trouve pas mal de chose, mais sans prix indiqué. Ici tout se négocie !!

Beaucoup plus populaire, le marché aux légumes. Ici, il est connu sous le nom de marché marocain. En effet, la Société de Construction et de Gestion Immobilière (SOCOGIM), appartenant à l’Etat, avait construit, à la fin des années 70, un complexe commercial juste en face de la mosquée marocaine. Mais ce bâtiment ne sert pas !! Uniquement comme entrepôt pour les « grossistes »  Les étals de légumes sont dans la rue, à même le sol : désordre caractéristique, laisser-aller, manque de salubrité et absence de normes de sécurité due au caractère incorrigible des vendeurs qui ne veulent pas s’installer dans les halles. Est-ce leur origine et leur esprit libre de nomades qui les rend difficiles à « normaliser ». La transition vers un autre mode de vie semble un peu difficile.

Nous prenons les précautions habituelles pour prendre les photos : au jugé, technique personnel de Patrick pour faire des « photos volées ». Ce qui nous permet de rester assez discrets et d’avoir des scènes de vie spontanées. Ainsi, nous pouvons circuler à pied sans difficulté, du moins si l’on fait attention où l’on met les pieds (épluchures, fruits écrasés, légumes en décomposition) et en prenant garde aux ânes. Mais pas d’insécurité ni d’animosité envers nous.

Un autre marché, un autre univers. Le marché de bétails dit «  Marbat». Ici un beau mouton se négocie entre 20 000 et 30 000 UM (50 à 75 euros). Il peut être tué et débité sur place par un « spécialiste », qui suit de près les négociations et propose ensuite ses services. On le reconnait de loin, c’est celui qui porte une machette sur le côté (voir sur la photo). Les plus petits moutons (10 à 15 000 UM) sont ramenés à la maison. Il y a donc des enfants qui vendent des cordes pour les attacher.
Mais attention, les prix vont vite grimper !! Dans quelques jours (le 12 décembre 2016) c’est la fête musulmane qui célèbre l’anniversaire de la naissance du prophète à l’origine de l’Islam. Il va y avoir de la demande en mouton !!

One Comment

  1. Sophie Anguérin

    Merci pour ces jolis articles sur la Mauritanie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.