Chez Desert-Tec

Lundi 21 mai : Ça y est … C’est le départ ! Nous avions prévu de partir en fin de matinée, mais comme on ne veut pas se stresser pour rien, on part finalement vers 16h00. Un grand merci aux voisins et amis pour leurs petits mots et leurs attentions avant notre départ. Premier arrêt à Millery, petite ville au nord de Nancy, le long d’une rivière.
Le mardi est consacré à rouler. Nous avons rendez-vous chez Desert-Tec pour la révision de Woki notre Toyota. Le prix du carburant est plus intéressant maintenant en Allemagne qu’en France, ce qui n’était pas le cas il y à quelques années. Le soleil a accompagné notre route, et nous avons pu voir un grand nombre de voitures décapotables.

Nous avons toujours un réel plaisir à venir dans cette région de Bavière. Pour fêter nos premiers Km, nous nous offrons une « petite » bière (0,5 l chacun) dans la charmante ville de Weissenbourg. Woki a réussi son examen de contrôle … il est prêt comme nous pour filer vers d’autres aventures.

Nous venons de réaliser que le salon Abenteuer Allrad, qui se déroule tous les ans à Bad Kissingen, commence à la fin du mois. N’étant pas pris par le temps, nous décidons de visiter la région et de prendre quelques jours pour ce salon.
D’abord une pause au lac Brombachsee, lac artificiel utilisé pour le tourisme (plage de sable, pédalos, excursion en trimaran… ) et la gestion de l’eau (régulation de l’eau du canal Main-Danube et approvisionnement en eau du nord de la Bavière).

Nuremberg

Nous profitons de notre séjour dans la région pour visiter Nuremberg. Il est facile de rejoindre le centre-ville grâce au métro et au tramway. Il existe une carte (Nürnberg Card – 25 euros) qui permet pendant deux jours d’avoir accès à tous les musées (une quarantaine) et tous les modes de transports.
Nous nous arrêtons au « Knauss camping » au sud de Nuremberg. Ce qui nous permet de faire un circuit à pied autour du lac. Nous partons direction le Reichsparteitagsgelände  «terrain du congrès du parti du Reich ». C’est un ensemble d’infrastructures édifiées sur un terrain de 11 km2, dont la Kongresshalle (le Palais des Congrès) ;  le Dokumentationszentrum (Centre de documentation) ; la Große Straße (la Grande Rue)  et le Zeppelinfeld (le champ Zeppelin) et la Zeppelinhaupttribüne

Nous arrivons tout d’abord au Zeppelinfeld. Grand comme 12 terrains de foot, c’est la seule construction planifiée à avoir été terminée. Cet espace pouvait accueillir 200 000 personnes. Ici, des défilés de masse du German Labour Service, de la Wehrmacht et des Leaders politiques, ont été organisés pour se rassembler devant le « Führer » A. Hitler.

Dominant ce « champ », la tribune principale (la Zeppelinhaupttribüne) – longueur 390 m et hauteur 24 m – est l’une des premières constructions d’Albert Speer pour le parti national-socialiste. Elle était surmontée d’une croix gammée (swastika) sculptée en pierre, l’armée américaine l’a dynamitée le 25 avril 1945.
Nous poursuivons notre chemin jusqu’au Palais des Congrès. Ce gigantesque complexe architectural conçu pour 50 000 personnes mais inachevé, a accueilli, de 1933 à 1938, les congrès annuels du NSDAP (Parti national-socialiste des travailleurs allemands). C’est un lieu démesuré qui reflète la mégalomanie du régime national-socialiste. Aujourd’hui, le Palais des Congrès abrite un Centre de documentation sur le parti nazi. L’exposition permanente « Fascination et Terreur » nous explique les causes, le contexte et les conséquences du régime national-socialiste de terreur. L’entrée à 6 euros inclut un audio-guide en français.

On contourne le Palais des Congrès par la Große Straße. Pavée de lourdes plaques de granit noir et gris, assez résistantes pour pouvoir aussi supporter le poids des tanks, elle devait permettre à l’armée allemande de parader sur un trajet de 2 kilomètres de long. Néanmoins, les travaux de construction ayant été suspendus en 1939, avec le début de la Seconde Guerre mondiale, elle ne servit jamais pour les parades : le dernier rassemblement eut lieu en 1938. Après la guerre, la chaussée a été utilisée à titre temporaire comme terrain d’aviation par l’armée de l’air américaine. Aujourd’hui, elle sert de zone de stationnement lors des foires-expositions de Nuremberg.

Nuremberg doit vivre avec ce lourd passé, mais la ville est dynamique et se tourne vers l’avenir. Lors de notre passage, beaucoup d’activité sur cette zone pour les préparatifs du festival de musique Rock : Rock am Park – du 1er au 3 juin –

Bayreuth

Dimanche 27 mai, nous quittons Nuremberg, direction Bayreuth. Sur notre route on découvre le Porsche Center Bayreuth, situé à Wolfsbacher Strasse 6, et ouvert depuis fin 2016.
Ce centre Porsche hyper moderne appartient au groupe de sociétés Auto-Scholz, fondé en 1894. Auto-Scholz a investi 5,8 millions d’euros dans ce nouveau bâtiment et il offre un espace pour accueillir 25 véhicules sur une superficie de 900 mètres carrés.

911 – 718 – Panamera – Cayenne – Macan … il y en a pour tous les goûts ! Patrick s’essaye au volant d’une 911, mais pour voyager Woki est bien plus adapté …

Et c’est avec lui que nous arrivons dans la ville de Bayreuth. Très jolie ville avec une immense place et plusieurs églises, dont la Stadtkirche Bayreuth, en bordure de la zone piétonne. C’est une basilique évangélique à trois nefs de style gothique tardif et la plus grande église de la ville. Un bref historique : tours construites en 1450. Avec l’introduction de la Réforme en 1528, l’ancienne église catholique a été utilisée pour le culte protestant. Puis grand incendie en 1605 et reconstruction de l’église partiellement détruite, elle sera achevée en 1614.

Il y a bien sûr aussi le Palais des Festivals, conçu par Richard Wagner et inauguré en 1876. Mais cette ville ne se résume pas à ses monuments, nous y avons trouvé beaucoup d’activités et de nombreux cafés – glaciers.

C’est dimanche fin d’après-midi. Nous poussons jusqu’au Camp Area de Bad Kissingen, juste pour voir, car le salon ne commence que jeudi prochain. A notre grande surprise il y a déjà des véhicules installés. Alors nous faisons comme eux et posons nos quatre roues ici, pour quelques jours.

One Comment

  1. Denise et Patrick

    Bonjour Pat et Pat,
    Vous voilà donc reparti vers la Mongolie et plus loin encore sur votre parcours prévisionnel que nous pourrons suivre sur votre site.
    Bon voyage et profitez bien des nouvelles découvertes à venir.
    Amicalement
    Denise et Patrick

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.