Traversée en ferry

Nous quittons Mindelo pour une autre aventure : l’île de Santo Antão. La liaison entre São Vicente et Santo Antão ne se fait que par la mer. Des ferries permettent de relier ces deux îles. Nous avons des billets pour le « Mar d’Canal« .
Nous arrivons au port vers 13h30, notre ferry part à 14h00. Nous embarquons assez rapidement, les valises sont stockées au pont inférieur, peu de véhicules particulier. Pour éviter les roulis et odeurs de fuel, nous nous installons sur le pont supérieur. Certains de nos voisins n’ont pas l’air très en forme. Les capverdiens ne sont pas à l’aise sur le ferry, paradoxe pour ce peuple de la mer. Nous croisons un gros rocher sur lequel une grande rampe blanche avec des escaliers permet d’accéder à un phare.

Après une heure de traversée, nous voilà à Porto Novo. On récupère nos valises, on sort du ferry, on monte quelques marches … Et là un essaim de chauffeur de taxi et aluguers retenu par quelques policiers. Certains sont déjà réservés, on les reconnait aux pancartes qu’ils arborent. D’ailleurs on trouve le nôtre assez facilement. Il nous propose de rejoindre notre hôtel à Ponta do Sol par l’intérieur de l’île, via l’ Estrada a Corda. Génial, on ne pouvait rêver mieux.

L’Estrada a Corda

L’Estrada a Corda est une route pavée de 36 km de long, qui représente plus de vingt ans du dur labeur d’ouvriers mal payé. Ils ont taillé et ajusté des millions de petits pavés. Nous traversons une première partie, très sèche, sur notre gauche la vallée de Lagoinha, où une communauté fabrique des fromages de chèvres. Mais cette année, il y a un grand manque d’eau. Il y a un projet de pompes pour ramener de l’eau depuis la vallée de Paul, très fertile. Avec cette eau, les cultures et l’élevage seront améliorés.

Puis, au sommet, la végétation commence à apparaître. Sur notre droite on devine l’immense cratère de Cova do Paul. Impressionnant, même dans la brume. On imagine l’étendue des champs de culture nichés au creux de ces cratères. En contrebas, le village de Corda, situé à environ 1 000 m d’altitude. Nous traversons de splendides panoramas avant de rejoindre la route de la côte à Ribeira Grande, direction Ponta do Sol.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.