Mercredi 1er mai

Nous avions prévu de passer cette journée particulière à Vladivostok pour assister au défilé de la fête du Printemps et du Travail. Au petit matin, il commence à tomber quelques gouttes, le ciel est bien chargé et il ne fait pas chaud. Nous prévoyons une veste de pluie et direction ulitsa Svetlanskaya, la rue principale,  où la parade se tient traditionnellement.
A l’origine, la fête du 1er mai était un jour de solidarité avec les travailleurs. Aujourd’hui, elle est passée d’une fête idéologique à une fête de printemps, mais cette période est aussi associée à plusieurs jours de congés, surtout comme cette année, si le 1er mai tombe en milieu de semaine, un mercredi.

La formation du cortège prend place vers 9h00, normalement c’est le défilé du printemps avec ballons et fleurs, mais cette année la pluie a transformé la colonne en un défilé de parapluies. Malgré la météo, des milliers d’habitants se sont rassemblés pour prendre part à cette manifestation du 1er mai. Le slogan est « мир, труд , май » ( » Paix, travail, mai!  » ) qu’avec beaucoup d’humour certains ont transformé en « Paix, pluie, mai ! »

La tête du défilé arrive devant le podium et les officiels, la pluie devient de plus en plus forte. les majorettes arrivent trempées et les danseurs sur le podium sont toujours aussi dynamiques et souriants. C’est le tigre de Sibérie, ou tigre de l’Amour, emblème de Vladivostok qui ferme cette première procession. Le tigre a frôlé l’extinction au milieu du XXème  siècle, mais maintenant c’est une espèce protégée en Extrême-Orient russe.

Après le défilé pour célébrer le printemps, le départ de la procession est donné à 11h00. Les tambours de Dalrybvtuz en ont pris la tête, les filles sont mouillées, mais elles sourient et jouent. Elles sont suivi par les cadets du collège Nakhimov. Puis la flotte du Pacifique s’élance sur leur pas, en musique.

C’est ensuite au tour du cortège des professions, qui malgré le mauvais temps, durera plus d’une heure et demie. Les premiers sont des établissements d’enseignement, des organisations syndicales, des gens du cirque, suivis par des médecins et infirmières, à qui l’animateur souhaite une bonne santé. Une colonne d’étudiants du collège technique, l’Université Far Eastern Federal University (FEFU), des entreprises de construction navale, des serveurs, des marins, des boulangers avec de grosses baguettes …. A chaque passage devant le podium, les présentateurs donnent le nom de l’entreprise, du magasin, …. et la foule lance des « Hourra« . Je pense que le même défilé sous un ciel clément doit être très encore plus impressionnant, car il l’est déjà pour nous, sous une pluie battante ! Nous, çà va, on est bien équipé, veste chaude et veste de pluie. Mais dans le défilé certains sont complètement trempés.

Le défilé continue : supermarchés, animaleries, producteurs de viande, magasins d’alcool, un réparateur transporte un énorme ballon avec des photos de ses travaux, des clubs sportifs, …. Certaines compagnies ont leurs propres orchestres et ensembles,  comme les chemins de fer russes dirigés par des vétérans en costumes folkloriques avec des chansons folkloriques accompagnées de l’accordéon du Bayan, et bien entendu ne manquons pas d’applaudir les provodnitsa.

12h00, au coup de feu de midi, le cortège répond avec un triple « Hourra! »  12h15, c’est la poste russe qui clôture ce gigantesque défilé, suivi des militantes de défense des animaux, notamment pour la libération des épaulards et bélugas de la « prison » pour baleines dans la baie de Srednyaya.

Pour nous, il est temps de nous réfugier dans le restaurant que nous avions réservé. On a vu passer les serveurs avec leur grosse vache rouge sur roulettes, ils vont maintenant pouvoir reprendre du service. En plus, la pluie s’intensifie et se déverse sur Svetlanskaya. Dommage pour les concerts organisés, peu de personnes vont y assister.

Pour nous cette journée restera un très bon souvenir, nous sommes admiratifs devant ces personnes, enveloppés dans des vêtements mouillés, qui ont défilé tout en gardant de toute leur force une expression joyeuse. Le travail, le respect des travailleurs sont encore aujourd’hui leurs valeurs essentielles.

jeudi 2 mai

Nous quitterons Vladivostok demain. En attendant nous profitons de notre dernière journée dans une rue où l’on aime bien flâner : la rue piétonne Admiral Fonkina, encore appelée « l’Arbat » par les habitants. De belles maisons, de nombreux magasins, des cafés, des animations de rue, de la musique. En plus il fait très beau et c’est l’une des rues qui ne monte pas et qui ne descend pas. On adore. Dernier coucher de soleil sur l’océan pacifique.

Vendredi 3 mai, jour de mes 60 ans !

Je me suis souvent demandé comment j’allais fêter cet anniversaire : en famille, avec des amis, à l’étranger … Et bien je suis gâtée, je vais survoler la Russie de Vladivostok à Moscou (9h00) puis de Moscou à Paris (4h00). Et cette journée va durer 32 heures, puisque l’on remonte les fuseaux horaires. Une manière de ralentir le temps qui passe le jour de ses 60 ans !

Départ à 10h45. A cette heure là, pas trop d’embouteillage, en une heure on rejoint l’aéroport de Vladivostok. Aéroflot enregistre nos bagages soute directement pour Paris, pas besoin de les récupérer à l’escale de Moscou. Nous passons les contrôles douane assez facilement et rapidement.
13h10, nous montons à bord, et décollons à l’heure prévue à 13h50. Hôtesses charmantes, mais beaucoup d’enfants en bas âge, donc beaucoup de bruit et peu de sommeil en perspective. On a deux repas à bord.
Atterrissage à Moscou à 23h15 …. en fait il est 16h15, heure locale. On emprunte couloirs, ascenseurs et escaliers pour arriver au niveau 3 de l’aéroport de Moscou, contrôle passeports, contrôle bagages cabines. Il y a beaucoup de monde, le temps passe. Porte d’embarquement N° 27, évidemment la dernière … le stress monte un peu, on est un peu juste pour notre vol. Mais tout est Ok, un coup de stress pour rien.
Roissy, 22h15. On change encore notre montre, il est réellement 21h15. On récupère nos valises sans difficulté.

Voilà un de nos rêves réalisé, voyager en Transsibérien, visiter Moscou, Irkoutsk et Vladivostok. On rentre à la maison, plein de souvenirs …..

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.