Jeudi 21 juin. Le très gros orage de mardi a bien nettoyé le ciel. Ce matin il fait beau, nous apprécions les 17°C au lever. Notre périple du jour : une partie de l’Anneau d’Or.
L’anneau d’or est cet ensemble de ville, à l’est de Moscou. Elles ont été bâties entre le XI° et le XIV° siècle. Elles ont toute la particularité d’avoir connu une grande prospérité économique et d’avoir ainsi bénéficié de la construction de Kremlin, de cathédrales, et d’églises remarquables. En 2011, nous avions déjà découvert Suzdal et Vladimir. Cette fois-ci c’est Rostov qui nous attend.
Pour les premiers Km nous avons un belle route. Puis c’est la traversée infernale de Jaroslavl. Les rues sont défoncées, les voitures circulent dans tous les sens. C’est pourtant un axe routier important qui va vers Moscou. Pour Patrick pas facile de tout contrôler, çà passe de tous les côtés. Après la ville nous avons une très belle route jusqu’à Rostov-Le-Grand.

Rostov est la plus ancienne des villes de l’Anneau d’Or. Nous nous garons près du lac Nero. Pour nous le Kremlin est une agréable surprise. Il est magnifique. On y apprend que sa construction a débuté en 1670. C’est certainement le plus beau que nous ayons vu de grandes murailles blanches; des coupoles et des croix qui jouent avec le soleil. Il est vrai qu’elles ont bénéficié d’une restauration assez récente, car en 1953, un terrible orage avait emport la majorité des toitures et coupoles. Nous entrons dans l’une des églises. l’intérieur est en pleine rénovation. Si nous avons bien compris les explications du jeune gardien , les travaux auraient commencé en 1990 et vont durer encore quelques années. En plus nous avons droit au sonneur de cloches (il est 17h00). Jouxtant le Kremlin, un parc avec de nombreux arbres fruitiers, offre une promenade zen. Le jardinier est fier de l’entretien de ce jardin, même si il avoue que les cerises sont toutes petites et pas terrible.

Mais il faut repartir car nous avons encore 150 Km avant d’arriver à Suzdal. Et là nous redécouvrons les routes non principales de la Russie : un enchaînement de passage bosselés, de nids de super grosse poule, de tas de goudron frais avec gravillons, parfois quelques Km de belle route asphaltée qui nous laissent croire que notre galère est finie, pour mieux retomber dedans. Nous arrivons à Suzdal éreintés. Les raccourcis ne sont pas forcément toujours les meilleurs choix.
Vendredi 22 juin, après avoir dormi dans le parking du restaurant où nous avons dîné, nous faisons quelques courses dans Suzdal. Par rapport à notre premier voyage en 2011, nous constatons qu’il y a beaucoup plus de kiosques à touristes, moins d’emplacements sympas pour se garer …. Mais la ville est toujours aussi belle. (voir plus de photos sur notre page 2011).

Il y a même maintenant un camping, alors nous profitons du reste de la journée pour faire une pause lessive et recharge de batteries. Il va falloir être vigilants cette nuit car les moustiques arrivent !! Je finis cette page emmitouflée dans mon sweet-shirt, non pas à cause du froid, mais pour me protéger des intrus.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.