Il y a beaucoup de Kremlins en Russie. En effet, au Moyen-âge, chaque ville de Russie possédait son kremlin c’est-à-dire sa forteresse. Kremlin, qui se prononce « kreml » est sans doute un mot d’origine tartare qui signifie « ville fortifiée« . Mais il y a LE Kremlin, c’est celui de Moscou. Depuis l’époque Soviétique, le Kremlin de Moscou est très souvent associé au gouvernement de Russie.

Le Kremlin de Moscou c’est d’abord un mur d’enceinte hérissé de 20 tours. En 1156, une première forteresse en bois a été construite puis rasée par les Tatares en 1238. Ce n’est qu’en 1326, qu’un nouveau mur a été édifié avec des édifices religieux à l’intérieur. Plusieurs fois détruit et reconstruit, le Kremlin avec ses dimensions actuel a été bâti sous le règne d’Ivan III le Grand (1462-1505).

Nous passons près de la Tombe du soldat inconnu, le long du Kremlin. Ce monument est dédié aux soldats tués durant la Grande Guerre patriotique (1941-1945) et abrite le corps d’un soldat mort au combat en 1941, lors de la bataille de Moscou. Le mémorial comprend une feuille de laurier et un casque de soldat soviétique posé sur un drapeau, une étoile soviétique à cinq branches où brûle la flamme du souvenir. Une inscription en bronze proclame « Имя твоё неизвестно, подвиг твой бессмертен » (Ton nom est inconnu, ton exploit est immortel). La relève de la garde (auparavant au niveau du mausolée de Lénine) se fait ici toute les heures, elle attire un bon nombre de touristes. Tout est millimétré !

Bon, maintenant il faut rentrer. D’abord faire une première queue pour avoir son billet d’entrée, la billetterie se situe dans le jardin Alexandrovki . On prend la version simple (2 x 500 Roubles), visite du Kremlin, de la place des cathédrales et des cathédrales, mais on zappe le palais des Armures et le Fonds de diamants de la Russie. Trop de monde et visites complètes. Puis une seconde queue pour accéder au pont de la Trinité qui mène au Kremlin. Vous ne pouvez pas la louper …. Elle est impressionnante ! mais finalement assez rapide. Nous entrons par la tour de la Trinité, la plus haute du Kremlin avec ses 76 mètres.  A l’intérieur, le premier bâtiment est le palais des congrès, surmonté d’un aigle à deux têtes.

En face, au pied de l’arsenal, les 800 canons laissés par la Grande Armée de Napoléon au cours de sa déroute. Bon pas question de traverser en dehors des passages piétons, même si il y a peu de voitures. La police veille et nous sommes vite rappelés à l’ordre.

Le Kremlin a été la résidence des Tsars. Aujourd’hui, en plus de l’Arsenal, il y a un ensemble de bâtiment : le sénat (résidence de travail du président de Russie), des bâtiments administratifs qui appartiennent au bureau de Commandement du Kremlin et du service fédéral de sécurité. Bien sûr, ces bâtiments ne sont pas ouvert au public. Il y a aussi le Grand Palais, c’est là que se déroulent les réceptions officielles. On ne peut le visiter que sur invitation du président de Russie … et comme on n’a pas été invité, vous ne verrez pas de photos de l’intérieur.

Mais le Kremlin, ce n’est pas que le pouvoir politique. Nous arrivons sur la Place des Cathédrales. C’est un spectaculaire ensemble de 4 cathédrales, sur une même place. Connue pour être le lieu de couronnement et de procession funèbres de tous les Tsars russes, cette place est encore utilisée de nos jours pour la cérémonie de prise de pouvoir du président de Russie.

La cathédrale de l’Archange-Saint-Michel, qui occupe l’emplacement de plusieurs sanctuaires.
La cathédrale de l’Annonciation, avec ses sept coupoles dorées, a été érigée en tant que chapelle privée de la famille du tzar, et don construite au XVe siècle.
La cathédrale de la Dormition, qui est la première église russe.
L’église de la Déposition-de-la-robe-de-la-Vierge, une toute petite église avec un seul dôme doré.
Et on ne peut pas manquer l’énorme tour : le clocher d’Ivan le Grand qui renferme trente et une cloches

On aurait pu vous indiquer pour chacune les dates de constructions, les architectes, les …, les … mais on ne va pas prendre le risque de devenir un peu trop … disons trop long ! Encore une journée bien remplie, on a appris beaucoup de choses, on en a pris plein les yeux et les jambes.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.