Avant la fondation de la nation moderne de Mongolie en 1911, Ölgii était un village kazakh. Ses habitants sont d’origine turco-mongole (kazakhs). Beaucoup se sont installés ici pendant les pires heures du stalinisme et en raison des pressions que faisait peser l’empire russe alors en pleine expansion. Leur nombre s’est rapidement accru après la Révolution communiste russe de 1917. Ici c’est la langue kazakhe qui est le plus parlée.

Ainsi, Ölgii a été le centre de l’Islam en Mongolie jusqu’en 1930, date des purges religieuses. Il y a encore quelques mosquées, et c’est avec l’appel du muezzin que nous nous réveillons le matin. La province de Bayan-Ölgii a été créée en 1939, et la ville d’Ölgii est devenue alors la capitale administrative. Aujourd’hui c’est la 5ème ville la plus peuplée de Mongolie.

Nous arrivons à Ölgii vers 22h15, où nous posons les quatre roues de Woki à la Travelers Guest House. Il est tard et nous avons droit à l’arrière cour.  Pas très romantique, mais demain nous profiterons de la douche (très grande, eau chaude, peu de pression), de la machine à laver (pour les draps) et du Wi-Fi. Mais globalement, Olgii n’est pas une ville très intéressante. C’est juste une étape. Et en plus, la Guest House pratique un tarif élevé pour la Mongolie : 18 000 tugrik par nuit et pas personne (6,25 euros) et 10000 tugrik pour la machine à laver. Pas énorme pour nous, mais trop pour la Mongolie ou le salaire moyen est de 797633 MNT (277 euros). C’est aussi un endroit où l’on rencontre d’autres voyageurs. Notamment Matt et Jess, ce couple extraordinaire, en vélo, que nous avions croisés plusieurs fois sur la route et de nouveau à la frontière. Ils explorent le monde avec différents moyens de transports. N’hésitez pas à suivre leur aventure sur leur page

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.