Mardi 30 avril, c’est un après-midi sportif qui nous attend : des km de marche à pied et des centaines de marches d’escaliers nous amènent à une des bases militaires de la marine russe et au sous-marin C-56, au bord de la baie Corne d’Or (Золотой Рог)
L’un des principaux facteurs qui déterminent l’économie de Vladivostok est son emplacement, car c’est non seulement une ville portuaire, mais également un lien entre les routes maritimes du Pacifique et le Transsibérien. Ici, l’industrie est principalement représentée par la construction et la réparation de navires, des usines qui couvrent les besoins du secteur de la pêche, la fabrication d’outils et d’instruments connexes, ainsi que des installations radio.

Le port

Le port de commerce maritime de Vladivostok ne gèle pratiquement jamais, ce qui permet d’effectuer des transferts maritimes toute l’année. Dans la baie, on peut voir des brise-glaces à propulsion nucléaire. Ils sont utilisés par temps particulièrement froid. Cela permet de transporter des marchandises, des cargaisons internationales et des passagers, ainsi que la navigation côtière dans toute la région Asie-Pacifique. Ils ouvrent aussi la voie aux cargos venant d’Asie en passant par l’arctique plutôt que par le canal de Suez, ce qui leur permet d’économiser plusieurs milliers de km du trajet. Un nouvel itinéraire rendu possible… par le réchauffement climatique et la fonte des glaces.

Vladivostok est l’une des plus grandes bases de l’industrie du crabe et en général l’industrie de la pêche se développe rapidement. À l’heure actuelle, l’administration portuaire de la ville négocie avec des partenaires de plus de vingt pays : manutention des marchandises diverses, bois et autres marchandises. Le port compte 16 postes d’amarrage, dont l’un est spécialisé dans le traitement de gros conteneurs.
C’est un important point de transit. Devant nous, un ferry vient de débarquer des machines outils venant d’Asie, la proximité de la voie ferrée est un plus pour les transporter vers leur destination finale.
De là partent aussi les ferries pour le Japon et la Corée du Sud. L’idée d’un voyage vers ces pays commencent à germer ….

Le sous-marin C-56

En longeant la voie ferrée, nous passons devant la place centrale, et arrivons au Mémorial du sous-marin C-56. Il y a beaucoup de touristes asiatiques qui font la queue pour visiter le petit musée installé dans le sous-marin.

Le sous-marin est nommé C-56 : С pour средняя (srednyaja, donc en classe « moyen ») et 56 qui correspond à son numéro de série. Il a été construit en 1936 à Leningrad, puis démonté et transporté jusqu’à Vladivostok en 1936. Il a connu l’un des destins parmi les plus glorieux de la flotte sous-marine soviétique. Pendant la guerre, il a traversé les océans Pacifique et Atlantique, a coulé de nombreux navires ennemis, pétroliers, destroyers et patrouilleurs, en tout 14 bâtiments. Pour cela, il a été décoré de l’ordre du drapeau rouge en 1944.
Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il sert encore dans la flotte du Nord, basée à Leningrad. En 1954, il rejoint la flotte du Pacifique à Vladivostok où il sera désaffecté et remplacé par un sous-marin plus moderne.

Trop de monde pour la visite du petit musée, alors nous restons à l’extérieur, près du Mémorial. Il date de 1975. Sur l’un des murs, une étoile rouge avec le marteau et la faucille, et en inscription : отечественная война (guerre patriotique). Plaque qui commémore la victoire du peuple soviétique lors du conflit qui opposa l’URSS à l’Allemagne nazie, de juin 1941 à mai 1945 (Seconde Guerre mondiale). Le monument aux morts est remarquable.

Nous finirons le reste de cette grande balade dans le petit parc de « l’Amiral » et la Chapelle Saint André, juste au dessus. De là nous avons une belle vue panoramique sur le port. Un peu de repos avant de repartir vers notre hôtel et de passer dans une boutique qui ne vend que des articles et vêtements liés à la marine. Patrick craque pour un tee-shirt où il est brodé : Военно-Морской Флот devant et ВМФ dans le dos, c’est à dire : flotte maritime militaire de Russie. Pour moi ce sera un Tee-shirt de sous-marinier.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.